Utilisation des cookiesX
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptées à vos centres d'intérêt. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.


Liens

Infos

Mes listes

Me connecter

Votre panier est vide

Quelques définitions

BARBELL : C'est une barre fermée par deux boules vissées à chaque extrémité.
BCR (Ball Closure Ring) : C'est l'anneau de piercing standard fermé par une boule clippée.
CHELOIDE : C'est un bourrelet fibreux développé sur une cicatrice. Une chéloïde apparaît en général sur une cicatrice d'intervention chirurgicale, de vaccin ou de blessure. Elle est due à la prolifération de cellules et de fibres du tissu conjonctif. Elle apparaît plus fréquemment chez les sujets noirs et asiatiques. Source : PETIT LAROUSSE DE LA MEDECINE.
CIRCULAR BARBELL : C'est un bijou en forme de fer à cheval (barbell cintré) fermé par deux boules vissées.
EYELETT : C'est une sorte de rivet en métal généralement porté dans un lobe d'oreille agrandi.
FLESH TUNNEL : C'est une sorte de rivet en métal avec une collerette vissée généralement porté dans un lobe d'oreille agrandi.
LABRET STUD : C'est une sorte de barbell avec un disque plat à la place d'une des boules.
NAVEL BARBELL : C'est un barbell courbé parfois appelé BANANABELL.
PA : C'est l'abréviation courante pour Prince Albert.
PLUG : C'est un cylindre (en métal, plastique ou bois) de gros diamètre généralement porté dans un lobe d'oreille agrandi. 
SEPTUM KEEPER : C'est un bijou (non apparent) en forme de "U" adapté pour le piercing de la cloison centrale du nez.
STÉRILISATION : Méthode permettant de détruire divers micro-organismes (bactéries, virus, champignons, parasites) présents sur un support matériel. La stérilisation est indiquée pour tout le matériel médical et chirurgical devant être utilisé dans des conditions d'asepsie strictes. On emploie soit des méthodes physiques (utilisation de la chaleur, sèche ou humide, comme dans l'étuve de Poupinel ou l'autoclave, emploi de rayonnements ultraviolets, de rayons gamma ou d'électrons accélérés), soit des méthodes chimiques (application d'un produit chimique liquide ou gazeux, tel le formol). Source : PETIT LAROUSSE DE LA MÉDECINE.
retour page précédente