Utilisation des cookiesX
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptées à vos centres d'intérêt. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.


Liens

Infos

Mes listes

Me connecter

Votre panier est vide

Guide des bonnes pratiques du piercing : Recommandations des auteurs

8.1 Marché réservés aux professionnels de santé
8.2 Gestion des déchets
8.3 Pistolet perce-oreille
8.4 Collaboration perceurs-professionnels de santé
8.5 Formation des perceurs
8.6 Réalisation de documents d'information
 

8.1 Marché réservés aux professionnels de santé

Certains équipements, matériels ou instruments, produits ou conditionnements de produits sont réservés en France aux établissements de soins et aux professionnels de la santé. Ces instruments, équipements et produits sont largement utilisés par les professionnels du piercing, qui doivent à l'heure actuelle passer par des filières complexes et souvent étrangères pour se les procurer. Une mesure simple susceptible d'encourager l'ensemble des professionnels à appliquer les bonnes pratiques détaillées dans ce guide consisterait à permettre à ces professionnels d'accéder librement à ces marchés protégés.


8.2 Gestion des déchets

L'élimination des déchets produits par les perceurs doit être régie par les mêmes règles que celles qui s'appliquent aux déchets d'activités de soin et faire l'objet d'une obligation pour les praticiens concernés. Les auteurs recommandent que des dispositions spéciales soient prises pour faciliter l'application d'une telle disposition.

Des solutions originales peuvent ainsi être imaginées, pour permettre aux professionnels concernés d'utiliser les filières d'élimination propres aux établissements de soins les plus proches de leur studios de piercing.

Des négociations spécifiques pourraient être développées par les associations professionnelles de perceurs avec les entreprises spécialisées dans l'enlèvement et le traitement des déchets de soins des professionnels de santé exerçant en activité libérale.


8.3 Pistolet perce-oreille

Le développement de l'utilisation de dispositifs automatiques pour réaliser des piercing (pistolets perce-oreille) pose un problème de sécurité. Même pour le simple piercing du lobe de l'oreille, auquel le pistolet est théoriquement strictement réservé, le pistolet est un instrument potentiellement dangereux.

Il est en effet impossible de le nettoyer et le stériliser correctement. Les dispositifs à cartouches stériles jetables ne permettent pas plus de garantir un piercing sans risque.

Après revue des données techniques et médicales concernant ces dispositifs, les auteurs proposent que l'utilisation des pistolets " perce-oreilles " et autres appareils manuels de piercing soit proscrite.
Ils considèrent notamment que l'utilisation encore fréquente de ces dispositifs pour les cartilages des oreilles, du nez, voire plus exceptionnellement les piercing génitaux est particulièrement dangereuse et doit être totalement interdite.


8.4 Collaboration perceurs-professionnels de santé

Conformément aux recommandations techniques figurant dans le chapitre sur les soins après le geste, les auteurs souhaitent voir se développer en France une meilleure connaissance des pratiques du piercing parmi les professionnels de santé (médecins généralistes, médecins spécialistes -dermatologues et infectiologues, médecins urgentistes, etc.).

Cela nécessite une large information des professionnels de santé sur le piercing, ses techniques, ses complications éventuelles et les mesures à prendre pour les traiter.

Les pouvoirs publics sont en mesure de susciter et renforcer cette information, en incitant les professionnels de santé à s'intéresser à ce domaine au moins en terme de santé publique.


8.5 Formation des perceurs

L'information et la formation des perceurs est également un ressort crucial pour arriver à une réduction des risques liés à ces pratiques. Les auteurs de ce guide forment le vœu d'une diffusion très large de cet ouvrage, à l'aide des professionnels eux-mêmes, à travers leurs organisations, mais aussi par l'intermédiaire de leurs fournisseurs revendeurs ou fabricants de matériels destinés au piercing. En dehors de la diffusion de ce document, des formations spécifiques pourraient être organisées à l'attention des perceurs, à l'aide des professionnels de la santé en charge des problèmes d'hygiène des établissements de soins et des médecins volontaires. Elles couvriraient les domaines de la stérilisation, de la désinfection, l'asepsie, la manipulation et l'utilisation d'instruments stériles. Une formation sur les risques infectieux encourus au cours d'un piercing serait également utile.

Ces formations pourraient être organisées avec la collaboration d'établissements de soins.


8.6 Réalisation de documents d'information

Pour l'information des clients, des documents élaborés par chaque professionnel semblent préférables à des documents standardisés (cf. Annexe 3). Ils auront en effet plus de chance de convenir à la clientèle rencontrée par chaque perceur et d'être mieux utilisés par les professionnels. Ceux-ci doivent expliquer leur contenu et en préciser tous les points techniques importants.

De tels documents écrits, même très bien réalisés et attrayants, ne remplacent pas le conseil individualisé que peut procurer le perceur à ses clients.

retour page précédente