Utilisation des cookiesX
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptées à vos centres d'intérêt. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.


Liens

Infos

Mes listes

Me connecter

Votre panier est vide

La FAQ: Le piercing de la narine - Comment procéder

 

Un piercing est réalisé avec une aiguille. C'est un peu douloureux mais franchement supportable ! Ensuite, le bijou est mis en place. Le trou est donc fait proprement et nettement, contrairement au pistolet à oreilles qui réalise le trou directement à l'aide du bijou en déchirant les chairs. De plus, en utilisant une aiguille, on peut sans problème percer à l'endroit exact de son choix (généralement le "petit sillon" qui se dessine lorsque l'on fronce le nez).

 

Nous savons que les gens préfèrent l'idée du pistolet à celle des aiguilles. C'est la peur de l'aiguille qui motive ce choix. Un piercing au pistolet ne fait pas moins mal qu'à l'aiguille.

 

Pourquoi un appareil conçu comme une agrafeuse ne fait-il pas peur ? Voici donc quelques précisions qui vous feront peut-être changer d'avis. Le pistolet a été conçu pour les LOBES d'oreilles et UNIQUEMENT pour cela.

 

Bien sûr cet appareil permet de placer directement un petit bijou relativement discret et le prix est assez attrayant. Cependant, il n'est absolument pas adapté à la pratique du body piercing et peut même s'avérer dangereux.

 

Il est impossible à stériliser. Ne pas confondre : STERILISER (destruction de tous les micro-organismes sous l'effet d'une chaleur importante : par autoclave ou par four à chaleur sèche) et NETTOYER ou décontaminer (ôter les résidus et dépôts gras à l'aide d'un produit nettoyant et bactéricide ; opération nécessaire avant la stérilisation).

 

Des maladies peuvent être transmises d'une personne à l'autre. Les risques de transmettre le sida sont très faibles puisqu'a priori il n'y a pas de projection de sang et que le bijou n'a été porté par personne d'autre. Par contre, le virus de l'hépatite, qui est l'un des plus résistants, n'est pas détruit par un simple nettoyage à l'alcool ou à la Javel. Il peut donc être transmis d'un client à un autre par simple contact de l'appareil sur le piercing.

Il est impossible de nettoyer correctement les croûtes qui se forment sur le fermoir à l'intérieur du nez ; le piercing risque donc de s'infecter. De plus, le fermoir peut être très gênant et blesser la cloison centrale du nez lors d'un choc (ou plus simplement en se mouchant !).

 

Le bijou placé par le pistolet est trop court et s'enfonce très souvent dans la narine, ce qui donne un cratère au lieu d'un trou net. La narine n'est pas beaucoup plus épaisse qu'un lobe d'oreille (6 à 8mm en général), mais elle enfle plus durant la période de cicatrisation. Donc, même si avant un piercing le bijou peut paraître correct, les problèmes surviendront au bout de quelques jours. Le nez va enfler et le bijou sera trop serré.

 

Le pistolet ne permet pas de percer exactement où l'on veut et le trou est généralement réalisé trop bas.

 

La majorité des perceurs sérieux refusent donc d'utiliser ce genre d'appareil et les "piercings au pistolet" sont souvent pratiqués par des amateurs n'ayant pas conscience des risques qu'ils font prendre à leur clientèle.

La plupart du temps, ils ne prennent même pas la peine de le nettoyer, ne serait-ce qu'à l'alcool, entre chaque client.

 

Les "prothèses" fournies sous emballage stérile sont généralement manipulées sans gants et avec des mains sales dès l'ouverture de l'emballage.

 

Il existe maintenant un nouveau modèle d'appareil (à usage unique) livré sous emballage stérile et plaçant une prothèse sans fermoir. Malheureusement, afin que le bijou tienne en place (voir plus haut : sans fermoir on risque de perdre le bijou et de se blesser), l'extrémité de la tige est plus épaisse que la partie qui passe dans le piercing ; autrement dit, une fois le bijou en place il est impossible de l'enlever sans vous faire mal !

 

Les durées de cicatrisation indiquées sont fréquemment "optimistes" : 2 à 3 semaines, alors qu'un piercing de la narine met en moyenne 2 MOIS à cicatriser complètement.

 

Les conseils de nettoyage sont souvent mauvais et il est courant que l'on préconise l'usage d'alcool dénaturé (ce qui est une aberration !).

Si malgré tout, l'idée de porter un anneau ou une “prothèse” pendant deux mois vous est franchement insupportable et que vous voulez à tout prix porter directement un petit brillant, c'est que vous n'êtes probablement pas encore
prêt(e) à assumer toutes les contraintes d'un piercing.
Peut-être devriez-vous réfléchir encore un peu...

 

 

retour page précédente