Utilisation des cookiesX
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation de cookies ou de technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptées à vos centres d'intérêt. Pour plus d'informations, gérer ou modifier les paramètres, cliquez ici.


Liens

Infos

Mes listes

Me connecter

Votre panier est vide

LA FAQ: Origines - Piercing Génitaux masculins

 

AMPALLANG

Piercing rituel qui trouve son origine dans les tribus Dayak de Bornéo.

On place un barbell qui traverse horizontalement le gland.

 

DYDOE

Plutôt réservé aux hommes circoncis.
On place un barbell à travers le rebord de la base du gland. Ce piercing est souvent réalisé par paire.

 

FREIN (frenum)

Ce piercing était pratiqué chez les moines. Pour interdire toutes pratiques sexuelles, on leur plaçait un cadenas à la base du gland. On y place surtout un barbell. Un anneau peut également être posé de manière à baguer la base du gland.

 

PREPUCE (foreskin)

Ce piercing était pratiqué chez les esclaves des Romains pour les contraindre à la chasteté.

Il est bien sûr possible de placer de petits anneaux n'empêchant pas les rapports sexuels.

 

APADRAVYA

Originaire d'Inde, c'est l'équivalent vertical de l'ampallang. Ce piercing est mentionné dans le Kama-Sutra (septième partie - chapitre deux).

Il peut être réalisé à partir d'un Prince Albert.

 

GUICHE

Cette pratique nous vient du sud du Pacifique. Un anneau est placé au niveau du scrotum, entre les bourses et l'anus.

 

HAFADA

Originaire de certains pays arabes.
Ce piercing consiste en un anneau porté sur le haut d'un testicule. On peut également percer tout le sac scrotal.

 

PRINCE ALBERT

D'après la légende, ce piercing viendrait du mari de la Reine Victoria, le Prince Albert qui portait un anneau au bout du gland passant à travers l'urètre et ressortant à la base du filet.

On y place en général un anneau, mais on peut également poser un barbell courbé.

 

 

retour page précédente